Les pratiques du vajrayana

Le véhicule de diamant

Le véhicule de diamant ou vajrayana correspond au troisième cycle d’enseignement du Bouddha.

Accessible aux personnes déjà engagées dans la voie bouddhiste, il se fonde sur une éthique juste, la motivation d’éveil caractérisée par l’amour et la compassion et suppose d’avoir reçu la transmission d’un maître qualifié.

S’appuyant sur la compréhension de la vacuité -le fait que les êtres et les phénomènes n’ont pas d’existence substantielle- , il se caractérise notamment par l’accomplissement de rituels dans lesquels le corps, la parole et l’esprit sont investis.

Ces supports prennent la forme de divinités de méditation ou de maîtres accomplis. La pratique au niveau de la parole s’exprime par la récitation de mantras (littéralement : ce qui protège l’esprit) qui permettent d’actualiser les qualités inhérentes présentes en chacun. Et enfin, cultiver les états d’esprit indiqués dans les différents rituels permet de rassembler les conditions pour clarifier l’esprit.

TCHENREZI

Tchenrezi représente la compassion universelle et om mani pemé houng est le mantra qui lui est associé. Méditer sur Tchenrezi dissipe les obscurcissements et fait mûrir en nous la compassion.

En tibétain, tous les 1er dimanche du mois à 10h30
En français, le 3ème dimanche du mois à 10h30

 

TARA

Appelée la Libératrice, Tara est la personnification, sous un aspect féminin, de l’activité spontanée des bouddhas. Sa méditation protège de la peur, écarte les obstacles pour soi et pour autrui.

Un samedi par mois de 10h30 à 12h00